La biomasse

Qu’est-ce que la biomasse ?

La biomasse est une source d’énergie dérivée de matières organiques telles que les matières animales ou végétales. La biomasse est une substance incroyablement polyvalente, capable de produire de l’énergie en brûlant directement, en se transformant en biocarburants liquides ou en gaz provenant des décharges ou des digesteurs anaérobies. Sa propre source d’énergie provient du soleil, et comme la matière végétale peut se régénérer relativement rapidement, elle est classée comme renouvelable.

Les partisans privilégient de plus en plus l’utilisation de la biomasse par rapport aux combustibles fossiles en raison des faibles niveaux de carbone émis lors de la combustion du matériau, et ils la considèrent comme la réponse à la lutte contre le changement climatique.

Cependant, bien qu’elle soit classée comme renouvelable, des questions ont été soulevées quant à son caractère réellement écologique, craignant que sa dépendance prédominante à l’abattage et au brûlage des arbres en remplacement des combustibles fossiles puisse faire plus de mal que de bien.

Quels sont les avantages de la biomasse ?

Alors que les pays s’efforcent de maintenir les objectifs de qualité de l’air fixés dans l’Accord de Paris de 2015, les consommateurs et les entreprises du secteur de l’énergie recherchent de plus en plus des alternatives écologiques aux méthodes traditionnelles de production d’énergie, notamment les biocarburants. Depuis la dernière directive européenne sur les énergies renouvelables en 2008, la bioénergie a assuré environ la moitié de la croissance du secteur des énergies renouvelables.

Bien qu’un certain nombre de déchets puissent être utilisés pour créer de la biomasse, comme

  • la sciure de bois provenant des scieries,
  • les résidus de récoltes,

ils proviennent principalement du bois. Cette pratique est jugée durable par les défenseurs de la biomasse car elle peut utiliser les sous-produits de la gestion forestière ou aider à débarrasser une zone des arbres morts ou malades. Le bois est une ressource cellulosique abondante, durable et cultivée localement.

Cependant, les critiques avertissent qu’une dépendance excessive à l’égard d’un processus impliquant la combustion d’arbres pourrait avoir un effet dangereux.

Quels sont les aspects négatifs de la biomasse ?

Le professeur John Beddington, conseiller scientifique en chef du gouvernement britannique entre 2008 et 2013, a écrit que la biomasse peut même conduire à une situation où les émissions mondiales de dioxyde de carbone  s’accélèrent, disant que nous devrions plutôt concentrer notre attention sur le développement des sources moins dommageables du vent et du soleil.

Il prévient que le fait d’encourager l’utilisation de la bioénergie peut amener les gens à récolter des arbres et des plantes spécifiquement destinés aux centrales électriques plutôt que de simplement utiliser les déchets, une crainte qui deviendra de plus en plus probable à mesure que la demande de biomasse augmente.

En outre, il note que la combustion de la biomasse n’est même pas un processus entièrement propre, affirmant que la température de combustion plus basse du bois combinée à son intensité carbonique plus élevée signifie que le bois libère plus de carbone que les combustibles fossiles par unité d’énergie produite presque 4 fois plus que le gaz naturel, et plus de 1,5 fois celle du charbon.

L’Institut de la Terre a également constaté que les centrales actuelles qui brûlent de la biomasse produisent 65 % plus de dioxyde de carbone par mégawattheure que les centrales à combustible fossile, ce qui contribue également à de grandes quantités de pollution atmosphérique comme les oxydes d’azote, le monoxyde de carbone et le plomb, dont beaucoup sont cancérigènes.

En tant que tels, les critiques affirment que l’utilisation de la biomasse ne devrait pas être accueillie en gros comme une alternative neutre en carbone par rapport au charbon, mais plutôt comme une source à développer avec prudence, avec plus de transparence sur tout impact environnemental potentiellement négatif essentiel pour les consommateurs.